Main Content

Le Mittelland, un univers pour les gourmets

Le pays de Fribourg est assurément la région la plus riche en produits du terroir: qu’il s’agisse du Gruyère AOC, la star internationale qui fait sauter de joie les amateurs de fromages, ou de son voisin crémeux, le Vacherin fribourgeois qui nous enthousiasme dans la fondue «moitié-moitié». La cité médiévale de Fribourg réunit en son sein les espaces linguistiques et culturels français et allemands.

À Berne, vous pouvez non seulement flâner dans la vieille ville sous six kilomètres d’arcades, mais aussi savourer à l’envi les délices de la région comme les röstis bernois. Mais surtout à la mode bernoise: sans trop se presser! À moins de s’évader dans le paysage alpin du Pays de Saanen pour profiter des prairies verdoyantes et de l’air épicé des montagnes?

À Soleure, la plus belle ville baroque de Suisse, le chiffre 11 a une signification bien particulière. La célèbre cathédrale St-Ours a été construite en 11 ans et 3 x 11 marches vous conduisent à cet édifice impressionnant. De plus, la cité compte 11 églises, 11 fontaines et 11 tours. Mais les gourmets ne sont pas en reste non plus: goûter un morceau de tourte de Soleure est un must lors d’une pause café.

 

Circuit guidé sur la culture de la bière bernoise

En compagnie d’un sommelier expert en la matière, partez sur la route de la bière bernoise: découvrez des anecdotes et des faits passionnants grâce auxquels vous pourrez briller en société. Savez-vous par exemple pourquoi la bière en bouteille a un goût différent de la bière servie au verre? Ce circuit guidé autour de la bière répond à cette question et à bien d’autres encore, et pas seulement de façon théorique: vous vous arrêterez en quatre endroits, dans à chaque fois deux brasseries et bars à bière soigneusement sélectionnés dans la vieille ville de Berne, et vous y apprendrez tout sur la bière et son processus de fabrication. Une dégustation professionnelle est bien sûr également au programme.

Sentier gourmand panoramique

Se balader en découvrant les spécialités fribourgeoises sur l’un des sentiers gourmands qui dominent le lac Léman au cœur des Préalpes – c’est possible aux Paccots. Deux restaurants de montagne et deux chalets d’alpage accueillent les hôtes. Au Lac des Joncs, une planche campagnarde garnie de viande et de fromage est servie. Ensuite, il suffit de suivre les panneaux en bois «Sentier gourmand» pour rejoindre le chalet alpin Saletta en deux petites heures, où attend une soupe du chalet: un bouillon à base de lait, de crème, de quatre légumes, de macaronis et de fromage fondu. La prochaine halte culinaire, le restaurant Le Vuipay, n’est qu’à une demi-heure de marche. Les randonneurs y dégusteront de succulents macaronis du chalet. Ensuite, une descente abrupte conduit au restaurant Les Rosalys qui propose une autre spécialité fribourgeoise: sa glace au vin cuit, une glace à la crème accompagnée d’un jus de pomme ou de poire légèrement caramélisé.

Vous trouverez de plus amples informations et des idées d’excursions sur MySwitzerland.com

 

 

Sentier gourmand panoramique
Circuit guidé sur la culture de la bière bernoise

 

Des légumes venant tout droit de la ferme
À Wichtrach (BE), Marinette et Daniel Krieg ont changé de voie et découvert l’agriculture sur le tard. En 2013, ils décident de reprendre une ferme pour fuir le travail de bureau. Entretemps, toute la famille fait partie du projet et y met beaucoup d’énergie. L’idée de vendre ses produits bio directement aux clients est née lors de la reprise de l’exploitation. La même année encore, les Krieg construisent le magasin de ferme. « J’ai toujours aimé le jardinage », avoue Marinette. Aujourd’hui, ses légumes et petits fruits garnissent les étals du magasin à côté d’autres spécialités de leur ferme biologique.

Chaque matin, Marinette se rend de bonne heure dans le petit magasin de ferme. Elle remplit les rayons et pare les légumes frais pour que le magasin soit prêt à accueillir la clientèle. Tout ce que la famille ne produit pas elle-même vient de paysans des environs. Les circuits courts sont garantis. « Nos clients veulent savoir d’où vient leur nourriture. » En venant au magasin, les clients peuvent jeter un regard dans les coulisses de la ferme et faire connaissance avec la famille paysanne par la même occasion. Pendant que Marinette prend soin du magasin, Daniel s’occupe des champs et des animaux. « Chacun a son propre domaine, mais nous échangeons aussi nos rôles et nous nous entraidons. »

La famille Krieg propose aussi des paniers de légumes en abonnement aux clients qui ne peuvent pas venir à la ferme. Marinette et Daniel livrent les légumes à domicile deux fois par semaine. Dans les paniers, les clients ne trouvent que ce qui pousse en ce moment. Les Krieg répondent cependant volontiers à des souhaits particuliers. « Nous ajoutons aussi des œufs, des fruits et des petits fruits dans certains paniers », précise Marinette. C’est ainsi que les légumes de la famille Krieg arrivent directement chez les clients.

Fam. Marinette, Daniel, Lukas & Leo Krieg, Biohof-Krieg, Wichtrach BE
www.biohof-krieg.ch

 

Saveurs et expériences à la ferme
À Pierrafortscha (FR), au «Marché du Claru» de la famille Andrey, tout est fait pour offrir une expérience authentique aux clients. Sur les étals, une présentation soignée met en valeur les produits de l’exploitation. Presque tout est élaboré sur place. Quelques rares spécialités, comme l’huile et le vinaigre, proviennent d’autres producteurs de la région. Il n’y a pas que le large assortiment du magasin de ferme qui attire le public. L’épicerie abrite aussi un espace enfants. Les mamans peuvent ainsi faire les courses en toute tranquillité pendant que leurs enfants s’égaient. En été, les petits disposent d’une aire de jeu avec des tracteurs à pédales et un bac à sable. Après les achats, les clients peuvent encore prendre un café au bistrot. Pour le midi, les Andrey servent des plats chauds. Ici, il est possible de concilier achats et détente.

Sandra et Fernand Andrey ont repris le domaine Le Claru en fermage. Ce n’est qu’en 2017 que l’épicerie a ouvert ses portes. Auparavant, une écurie se trouvait ici. Elle accusait toutefois le poids des ans. La famille s’est donc empressée de réaménager le bâtiment en magasin de ferme. « J’ai toujours rêvé d’avoir une épicerie », confie Sandra. Très famille, la maîtresse des lieux a voulu proposer davantage. C’est ainsi que l’aire de jeu et le bistrot sont venus s’ajouter, au plus grand plaisir des clients.


Les Andrey élèvent des bœufs Angus, une race très robuste. Avant de finir à l’abattoir de la région, les animaux ont une belle vie à la ferme. Les Andrey mettent le bien-être animal au premier plan. Ils se portent pleinement garants de leurs produits. À la ferme, les attributions de chacun sont claires. Sandra gère le magasin de ferme et le ménage. Fernand s’occupe des animaux et de la culture des champs. Leur fils Frédéric accompagne les hommes la plupart du temps. Leur fille Sophie aime passer son temps à l’épicerie et jouer avec d’autres enfants. Elle a déjà noué beaucoup d’amitiés ici.

Outre les travaux quotidiens à l’étable et aux champs, il faut aussi s’occuper du magasin de ferme. Quatre employés prêtent main-forte. « En janvier et février, c’est en général très calme. » Pendant les mois plus animés, Sandra travaille aussi à l’épicerie et sert la clientèle. « Certains jours, je suis déjà debout à cinq heures et demie », indique-t-elle. Elle s’occupe des enfants, fait le ménage et prépare le magasin pour les clients. Au Claru, des couples peuvent aussi se dire oui pour la vie. La famille organise même un grand marché de Noël à la ferme. Elle mise à fond sur la conception d’expériences pour le public et connaît un vif succès. Beaucoup de clients des environs apprécient l’offre et soutiennent l’exploitation.

« Le métier d’agriculteur est l’un des plus importants au monde », déclare Sandra. En Suisse, nous produisons des aliments de haut niveau, et les gens le savent. Les clients du « Marché du Claru » apprécient l’offre de la famille. « Ils voient d’où vient leur nourriture, c’est très important pour eux. » En hiver, à la différence des grandes enseignes de détail, l’épicerie ne propose pas de petits fruits. « Si on s’en est passé une fois, on se réjouit d’autant plus quand ils sont de retour et on les savoure pendant toute la saison ! »

Sandra, Fernand, Frederic und Sophie Andrey, Le Marché du Claru, Pierrafortscha FR
www.leclaru.ch

 


Un Brunch de longue tradition
Roestis, œufs au plat, fromages et autres délices : il y a de quoi se régaler au Brunch du 1er août à la ferme Ruttigerhof. Cette exploitation à Olten organise le Brunch depuis 23 ans déjà. C’est avec passion que Karin et Philipp gèrent leur exploitation de production laitière et d’élevage porcin. Les jolis recoins sur leur domaine leur permettent d’accueillir entre 500 et 700 visiteurs le jour de la Fête nationale. « Beaucoup de familles avec des enfants viennent chez nous, mais aussi des personnes de tous les groupes d’âges », dévoile Karin.

Au Brunch, la famille sert tout ce qu’elle produit dans l’exploitation. Le reste provient de producteurs de la région. Les préparatifs commencent déjà quinze jours avant le Brunch, surtout les commandes de produits. Deux ou trois jours avant le jour J, les tables et les chaises sont disposées. La famille peut compter sur le soutien de 30 aides. « Au début, nous redoutions toujours un peu de manquer de certains produits. »  Aujourd’hui, la famille est une équipe bien rodée, et chacun sait de quoi il a besoin et ce qu’il doit faire.

Il n’y a pas qu’un délicieux déjeuner paysan qui attend les hôtes. À eux seuls, les lieux créent une atmosphère unique. Les visiteurs peuvent découvrir toute l’exploitation, ce qui permet en particulier aux enfants de vivre une véritable expérience. Bien entendu, les petits apprécient beaucoup les animaux dans l’étable et le trampoline. Les traditions suisses tiennent aussi une place importante. La famille installe un rond de lutte pour la Fête nationale. Un entraîneur initie les visiteurs à la lutte. Une expérience qu’ils ne seront pas prêts d’oublier.

Karin und Philipp Hengartner, Brunch-Hof, Olten SO
www.ruttigerhof.ch


En collaboration avec l'Union suisses des paysannes et des femmes rurales

Fam. Marinette, Daniel, Lukas & Leo Krieg, Biohof-Krieg, Wichtrach BE
Sandra, Fernand, Frédéric und Sophie Andrey, Le Marché du Claru, Pierrafortscha FR
Karin und Philipp Hengartner, Brunch-Hof, Olten SO
En collaboration avec des agriculteurs et des paysannes suisses