Main Content

Des céréales au pain

Derrière le croissant encore chaud que l’on déguste le matin se cache beaucoup de travail. Avant de savourer un bon pain, tout commence dans les champs chez le paysan, avant la fabrication et la vente à la boulangerie.

01 Semis

Vers la fin de l’automne, le paysan prépare le lit de semences avec son tracteur équipé d'une charrue et d'une herse. Il incorpore les petits grains de blé dans le sol à l’aide d’un semoir. Un jeune plant apparaît ensuite sur le champ et entrera bientôt dans son repos hivernal.

02 Soins et fertilisation

En mars, les rayons de soleil réveillent le blé de sa dormance hivernale. Le paysan lui donne maintenant un peu d’engrais. Un mois plus tard, il parcourt les champs en tracteur, muni d’une herse-étrille pour arracher les mauvaises herbes, qui privent les petits plants de blé d’espace et de lumière.

03 Moissons

Les tiges grandissent, et les épis commencent à se former. En été, le blé prend sa couleur dorée, les grains deviennent durs. La moissonneuse-batteuse coupe les épis, les égrène et rejette la menue paille derrière elle. Celle-ci est pressée en gros paquets et servira plus tard de litière aux vaches, aux veaux et aux cochons. De nombreux paysans proposent aussi un hébergement original sur des lits de paille.

04 Centre collecteur et meunerie

Les grains de blé sont déversés dans une benne et acheminés vers le centre collecteur. Là, ils sont nettoyés, triés par sortes et emballés. Les céréales entrent ensuite au moulin, où elles sont transformées en farine. Le blé peut donner de la farine blanche, bise ou complète. La farine complète se compose presque tous les éléments du grain, les farines bise et blanche proviennent de l’amande du grain.

05 Boulangerie

Le boulanger mélange farine, levure ou poudre à lever, sel, eau et parfois encore d'autres ingrédients pour obtenir la pâte. Il la laisse reposer et crée ensuite les pains les plus divers.

06 Pain

Et le tour est joué !
Il existe quelque 200 sortes de pain en Suisse, toutes différentes d’une région à l’autre. Nous autres Suisses sommes champions du monde de la diversité du pain et adorons notre pain quotidien : en moyenne, chacun d'entre nous en mange 130 grammes tous les jours. Miam, ça sent bon le pain chaud !

Auteur: Hans Rüssli